Logo

 
Translate a word

La Monnaie-thèque

Monnaie / Royale Française / Capétienne / CHARLES X, Roi de la Ligue (1589-1590)

Monnaie/Royale Française/Capétienne/CHARLES X, Roi de la Ligue (1589-1590)/Ecu d'or posthume
imageCHARLES X, Roi de la Ligue (1589-1590). Ecu d'or posthume frappé à PARIS par les partisans de ce prétendant en 1591 (donc l'année après sa mort). C 1481. L 1015. JD 1172. 3,33 g. Légendes complètes et bien lisibles, ce qui n'est souvent pas le cas pour ce monnayage parfois bien fruste. Rare et très bel exemplaire. TTB à SUP
Proclamé roi par le Conseil de la Ligue, le Cardinal Charles de Bourbon prit alors le nom de Charles X et, par lettres patentes du 15 décembre 1589, il ordonna que les monnaies frappées à partir du 1er janvier 1590 portent son nom. Après sa mort, les chefs de la Ligue, n'ayant pu se mettre d'accord pour lui trouver un successeur, les monnaies émises dans les territoires qu'ils contrôlaient continuèrent à être frappées au nom de Charles X jusqu'à la fin de la guerre civile. Ses écus d'or sont rares comme le confirment les statistiques de l'ouvrage de M. Alain BAILLY intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or" où il n'en est répertorié que 16 pour les 3 types contre 93 pour l'écu d'or de Charles IX. Par ailleurs, il n'en figure aucun dans le second répertoire du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or" répertoriant toutes les pièces présentées dans les ventes de l'année 1999. L'exemplaire présenté ci-dessus provient de notre Vente sur Offres du 4 novembre 1992, n°273 du catalogue. Il est comptabilisé dans les 16 exemplaires répertoriés par M. BAILLY.

© InfoMonnaies.com
imageCHARLES X, Roi de la Ligue (1589-1590). Ecu d'or au soleil du 1er type 1592 PARIS. C 1481. L 1015. JD 1172. 3,35 g. Rare. TB à TTB

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !


Infos Légales  |  Charte de confidentialité  |  Partenaires  |  Indépendance
Un développement spécifique Epromat © 1998-2018