Logo

 
Translate a word

La Monnaie-thèque

Monnaie / Royale Française / Capétienne / LOUIS XIV (1643-1715)

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Quart d'écu au marteau
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Quart d'écu de Navarre 1649 : O frappé à SAINT PALAIS. C 1824. GD 137. FD 290. 9,71 g. Frappe vigoureuse. Peu commun pour ce règne et exemplaire d'une qualité de frappe exceptionnelle. SUPERBE

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Essai en argent du denier tournois
imageLOUIS XIV (1643-1715). Essai en argent du denier tournois 1648 PARIS. Au revers, deux lys surmontant la marque d'atelier. C 2006. 1,45 g. Très rare et magnifique exemplaire. SPLENDIDE
C'est, selon M. Droulers, l'essai de "la seule pièce de cuivre nouvelle autorisée à l'époque après l'abandon du double tournois et le projet différé du liard". Le soin de réaliser cette pièce a été confié à Jean Warin. Le type courant en cuivre n'a été frappé que pendant deux ans, en 1648 et 1649.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or à la mèche courte
imageLOUIS XIV (1643-1715) Louis d'or à la mèche courte 1644 PARIS. C 1781. GD 244. FD 203. 6,76 g. Magnifique spécimen ayant encore toute sa fraîcheur de frappe et son éclat d'origine. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Louis d'or à la mèche courte 1649 LYON. A l'avers, au-dessus de l'effigie, un croissant (marque d'André Peyron, directeur de l'atelier). C 1781. GD 244. FD 203. 6,72 g. Rare pour Lyon et très bel exemplaire, presque superbe. SUP/q.SUP
Officiellement émis de 1643 à 1645 d'abord seulement à Paris puis à Paris et Lyon, les louis à la mèche courte subsistants portent normalement la marque de Paris d'autant que l'atelier de Lyon, qui n'avait commencé à en frapper qu'en 1644, connut de grosses difficultés en 1645, produisit peu et dut fermer avant la fin de l'année. Rouvert en 1648, cet atelier continua à produire très peu mais, par une étrange anomalie, sa faible fabrication de louis d'or continua à se faire au type "à la mèche courte" avec des coins modifiés de 1644 alors que, depuis 1646, le type officiel que devaient frapper tous les ateliers du Royaume était celui dit "à la mèche longue".

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-louis d'or à la mèche courte
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi-louis d'or à la mèche courte 1643 PARIS. C 1782. GD 234. 3,34 g. Première année de frappe et seulement 7600 exemplaires frappés à ce millésime à Paris. Type rare et millésime très rare. TTB
Beaucoup plus rare que le louis au même type et le millésime 1643 manque aussi bien dans nos propres statistiques que dans celles, plus récentes, dressées sur une nouvelle période de 6 ans (1992-1998) par M. Alain BAILLY.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu à la mèche courte
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu à la mèche courte 1644 PARIS. Rose entre deux points après la date au revers. C 1833. GD 201. FD 270. Plaisant et de frappe bien régulière. TTB+

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-écu à la mèche courte
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi écu à la mèche courte 1645 PARIS. Rose après la date. C 1834. GD 168. FD 271. Magnifique exemplaire agréablement patiné. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi écu à la mèche courte 1643 PARIS. Rose après la date. C 1834. GD 168. 6,81 g. Exemplaire plaisant et agréablement patiné. TTB+

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Quart d'écu à la mèche courte
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Quart d'écu à la mèche courte 1644 PARIS. Rose après la date. C 1835. GD 139. FD 272. Assez rare et magnifique spécimen ayant encore sa fraîcheur de frappe. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Quart d'écu à la mèche courte 1644 PARIS. Point après la date. C 1835. GD 139. FD 272. Deux stries d'ajustage au revers. Assez rare et très jolie pièce, presque superbe, de surcroît revêtue d'une patine plaisante. SUP/q.SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Quart d'écu à la mèche courte 1644 PARIS. Rose après la date. C 1835. GD 139. FD 272. 6,81 g. Très bel exemplaire, presque superbe. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Quart d'écu à la mèche courte 1645 PARIS. Point après la date. C 1835. GD 139. FD 272. 6,85 g. Splendide spécimen, de surcroît agréablement patiné. SPLENDIDE
Le portrait est de toute beauté.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 4 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Douzième d'écu à la mèche courte
imageLOUIS XIV (1643-1715). Douzième d'écu à la mèche courte 1644 PARIS. Point après la date. C 1836. GD 111. FD 273. Une très jolie pièce. SUPERBE

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Vingt-quatrième d'écu à la mèche courte
imageLOUIS XIV (1643-1715). Vingt-quatrième d'écu à la mèche courte à la "légende simplifiée" 1644 PARIS. C 1839. GD 100. 1,14 g. Seule année de frappe. Rare et très bel exemplaire, agréablement patiné. TTB+/q.SUP

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Double louis d'or à la mèche longue
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Double louis d'or à la mèche longue 1650 BORDEAUX. C 1786. JD1421. FR417. 13,35 g. A probablement été monté. De la plus grande rareté, cette pièce étant peut-être le seul exemplaire connu à ce millésime car il n'en a été frappé que 600 exemplaires. TTB
Dans les statistiques de M. Alain Bailly, il n'est répertorié que 6 exemplaires du double louis à la mèche longue des années 1647, 1648 et 1649. Aucun de 1650.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or à la mèche longue
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or à la mèche longue 1651 PARIS. C 1787. GD 245. FD 206. 6,71 g. Très bel exemplaire, presque superbe, de frappe bien régulière et avec les perles du listel exceptionnellement bien visibles. q.SUP/SUP
Le petit triangle figurant au revers, sous le R et le S du mot CHRS, est la marque de François Blaru qui prit ses fonctions de graveur particulier de la Monnaie de Paris en juin 1647 et resta en place jusqu'à sa mort, le 22 octobre 1656.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Louis d'or à la mèche longue 1653 ROUEN. C 1787. GD 245. FD 206. 6,67 g. Exemplaire plaisant et de frappe bien régulière. TTB+/q.SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or à la mèche longue 1649 NANTES. C 1787. GD 245. FD 206. 6,64 g. Atelier très rare et seulement 1.372 exemplaires frappés à ce millésime. TTB+
Dans les statistiques de son ouvrage intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", M. Alain BAILLY n'a répertorié qu'un seul exemplaire de l'atelier de Nantes, mais aucun à ce millésime, sur les 91 louis à la mèche longue mis en vente sur catalogues pendant le années analysées. La pièce présentée ici provient de la Vente aux Enchères BOURGEY du 30/6/1982, n°3 du catalogue.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or à la mèche longue 1651 NANTES. C 1787. GD 245. FD 206. 6,69 g. Atelier très rare et seulement 579 ex. frappés à ce millésime. Bel exemplaire de frappe bien régulière. TTB à SUP
Dans les statistiques de son ouvrage intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", M. Alain BAILLY n'a répertorié qu'un seul exemplaire de l'atelier de Nantes, mais aucun à ce millésime, sur les 91 louis à la mèche longue mis en vente sur catalogues pendant le années analysées. La pièce présentée ici provient de la vente Claude BURGAN du 18/06/91, n°113.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or à la mèche longue 1652 LYON. C 1787. GD 245. FD 206. 6,71 g. Strie à l'avers. Très jolie pièce. TTB+/SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or à la mèche longue 1649 ROUEN. C 1787. GD 245. FD 206. 6,73 g. Curiosité de frappe, la lettre d'atelier ayant été, par erreur, mise à l'envers, c'est-à dire la tête en bas. Atelier rare pour ce millésime (seulement 1.400 ex. frappés) et très jolie pièce. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or à la mèche longue 1653 LYON. C 1787. GD 245. FD 206. 6,73 g. Sauf métal légèrement paillé à l'avers, une jolie pièce. TTB/SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 6 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-louis d'or à la mèche longue
imageLOUIS XIV (1643-1715) Demi-louis d'or à la mèche longue 1648 PARIS. C 1788. GD 235. 3,17 g. Traces de monture, cette pièce ayant été cerclée, mais sans atteinte aux types monétaires. Type rare, millésime très rare et exemplaire plaisant. TTB
Dans les statistiques de son ouvrage intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", M. Alain BAILLY n'a répertorié que 15 demi-louis à la mèche longue mis en vente sur catalogues pendant le années analysées et aucun à ce millésime qui n'apparaît pas non plus dans l'ouvrage du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or". Dans nos propres statistiques portant sur une période antérieure et beaucoup plus longue, nous n'avions pu répertorier qu'un seul demi-louis à la mèche longue de 1648.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu à la mèche longue
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu à la mèche longue 1652 TROYES. C 1849. Atelier recherché. q.TTB/TTB+

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu à la mèche longue 1647 LA ROCHELLE. C 1849. GD 202. FD 274. Atelier rare. q.TTB/q.SUP
Aucun exemplaire de cet atelier dans les collections spécialisées M.A., TOURON et BONHOMME.

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715) Ecu à la mèche longue 1648 BORDEAUX. C 1849. GD 202. 27,13 g. Sauf quelques stries d'ajustage du flan à l'avers, un très bel exemplaire de frappe bien vigoureuse et ayant encore sa fraîcheur de frappe. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu à la mèche longue 1648 ANGERS. C 1849. GD 202. FD 274. 27,25 g. Exemplaire agréablement patiné et atelier rare. q.TTB/TTB+

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Ecu à la mèche longue 1648 POITIERS. C 1849. GD 202. FD 274. 27,12 g. Atelier rare et très bel exemplaire, presque superbe et de frappe vigoureuse. q.SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu à la mèche longue 1651 PARIS. C 1849. GD 202. 24,42 g. Très jolie pièce, pratiquement superbe. q.SUP/TTB+

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 6 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi écu à la mèche longue
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi écu à la mèche longue 1647 PARIS. Pièce frappée à la Monnaie du Louvre (coeur après la date). C 1850. GD 169. Superbe spécimen. Rare en cet état. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi écu à la mèche longue 1653 PARIS. C 1850. GD 169. 13,64 g. Avers superbe. Revers splendide. Rare en cet état. SUP/SUP+
Bien que nettement plus commun que le demi écu à la mèche courte, ce demi écu se trouve beaucoup plus difficilement en très bel état de conservation.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi écu à la mèche longue 1647 PARIS. C 1850. GD 169. 13,66 g. Bel exemplaire. TTB+/q.SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi écu à la mèche longue 1648 PARIS. C 1850. GD 169. 13,54 g. Magnifique spécimen et agréablement patiné. Rare en cet état. SPLENDIDE
Bien que nettement plus commun que le demi écu à la mèche courte, ce demi-écu se trouve beaucoup plus difficilement en aussi bel état de conservation.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi écu à la mèche longue 1651 LIMOGES. C 1850. GD 169. Bel exemplaire de frappe vigoureuse. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 5 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Quart d'écu à la mèche longue
imageLOUIS XIV (1643-1715). Quart d'écu à la mèche longue 1648 PARIS. Au revers, petit triangle reversé sous le O de DOMINI. C 1851. GD 140. FD 280. Assez rare. TTB/TTB+
Nettement plus rare que le quart d'écu à la mèche courte et se trouve rarement en bel état.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu de Navarre à la mèche longue
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Ecu de Navarre à la mèche longue 1655 SAINT PALAIS. C 1854. GD 203. FD 275. 26,76 g. Rare et très bel exemplaire pour ce monnayage, la frappe étant bien régulière et aucune strie d'ajustage ne venant dégrader les types monétaires qui sont ici bien nets. TTB+
Bien que nous présentions ici volontairement deux exemplaires de ce rare écu, mais à des prix très différents, nous n'en avons eu aucun dans nos ventes au moins depuis 1990 et il semble même que dans les 30 catalogues que nous avons publié depuis 1981, donc en près de 30 ans, nous n'en avons présenté qu'un seul dans notre Vente sur Offres du 30 décembre 1981.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu de Navarre Béarn à la mèche longue
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Ecu de Navarre Béarn à la mèche longue 1653 PAU. Variété avec le F sous le buste encadré par 2 groupes de 2 étoiles. C 1858var. GD 204. 26,83 g. Petite oxydation au centre du revers. Légendes bien venues à la frappe. Dans l'ensemble, un exemplaire tout à fait satisfaisant pour ce monnayage généralement fruste. TB à TTB
Pour se faire une idée de l'état de conservation habituel de cet écu, dont presque tous les exemplaires que nous connaissons sont frustes, on pourra utilement consulter le catalogue de la collection George SOBIN (vente à CHICAGO des 7 et 8 mars 1977).

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu de Navarre-Béarn à la mèche longue 1652 PAU (F entre 2 étoiles sous le buste). C 1858. GD 204. 26,50 g. Rare et exemplaire satisfaisant pour ce monnayage généralement fruste. q.TB/TTB
Cette monnaie est à peu près introuvable en bel état comme on pourra le vérifier en examinant la reproduction photographique de l'exemplaire de la collection BONHOMME (vente WEIL d'octobre 2001, n°265) et celles des exemplaires de la célèbre collection SOBIN (vente à Chicago des 7 et 8 mars 1977).

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or au buste juvénile, tête laurée
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or au buste juvénile, tête laurée, 1663 BAYONNE. C 1789. GD 246. 6,67 g. Sauf coup à la tranche et infime manque de métal au centre de l'avers, un bel exemplaire avec le revers presque superbe et atelier très rare pour ce millésime (seulement 749 ex. frappés). TTB/SUP
Provient de la vente Claude BURGAN du 9 avril 1988, n°347.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or au buste juvénile, tête nue
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or au buste juvénile, tête nue, 1668 PARIS. C 1791. GD 247. 6,73 g. Très jolie pièce avec un splendide portrait du roi d'un style très fin. SUPERBE 
A notre avis, ce portrait étonnamment fin est le plus beau de ce règne.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or juvénile à la grande houppette
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or juvénile à la grande houppette 1674 BAYONNE. C -. GD 247var. Cf. aussi pour le type F. DROULERS (2ème éd. 1998) n°237 mais avec ce millésime, apparemment très rare, indiqué comme" signalé mais non confirmé". Pailles infimes au revers mais, dans l'ensemble, un splendide exemplaire. Variété et millésime rares. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or à la tête virile
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or à la tête virile 1680 PARIS. C -. H -. GD 248. 6,73 g. Magnifique spécimen de ce type rare, inconnu de Ciani et de Hoffmann. SUPERBE
Pour ce monnayage, une grande confusion s'est révélée chez les auteurs numismatiques du fait que le louis juvénile à la tête nue a été frappé de 1679 à 1683 tandis que le louis à la tête virile, généralement confondu avec le précédent, a été frappé de 1679 à 1684. Les deux types coexistent donc pendant les mêmes années. Le type à la tête virile est de beaucoup le plus rare.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu au buste juvénile.
imageLOUIS XIV (1643-1715) Écu au buste juvénile 1664 BAYONNE. C 1862. GD 205. 27,09 g. Quelques légères stries d'ajustage du flan et frappe un peu faible au centre de l'avers mais vigoureuse pour les légendes. q.TTB/q.SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-écu au buste juvénile du 1er type
imageLOUIS XIV (1643-1715) Demi-écu au buste juvénile du 1er type 1666 MONTPELLIER. C 1863. GD 173. 13,57 g. Les premiers chiffres de la date effacés par des stries d'ajustage du flan. Beau portrait et le reste du revers bien frappé. Atelier peu commun. TTB

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Douzième d'écu au buste juvénile
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Douzième d'écu au buste juvénile 1661 LIMOGES. C 1865. FD 303. Beau portrait. TTB

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu de Navarre Béarn au buste juvénile
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu de Navarre Béarn au buste juvénile 1664 PAU. C 1867. 26,60 g. Très rare et bel exemplaire pour ce monnayage généralement fruste, cet écu étant à peu près introuvable en parfait état. q.TTB/TTB+
Pour se faire une idée de l'état de conservation possible de ce rare écu de Navarre-Béarn dont, à notre souvenance, nous n'avons eu, au cours de notre carrière, qu'un seul exemplaire d'une qualité un peu supérieure, on pourra utilement consulter le catalogue de la collection George SOBIN (vente à CHICAGO des 7 et 8 mars 1977). Il n'en avait que 3 et aucun de ce millésime. Sur les 3, l'un était regravé et le plus beau des 2 autres était d'une qualité d'avers légèrement inférieure à celle de la pièce décrite ci-dessus.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-écu de Navarre-Béarn au buste juvénile
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Demi-écu de Navarre-Béarn au buste juvénile 1677 PAU. C 1868. GD 176. FD 298. 13,35 g. Exemplaire de frappe bien régulière avec l'avers plaisant et sans stries d'ajustage et le revers presque superbe. Très rare et extrêmement rare en aussi bel état. q.TTB/TTB+
Exemplaire provenant de notre Vente sur Offres du 9 septembre 1998, n°289 du catalogue. Contrairement à ce que donnent à croire les cotations indiquées par MM GADOURY et DROULERS, le demi-écu de Navarre-Béarn au buste juvénile est infiniment plus rare que l'écu au même type. Il n'en subsiste que quelques exemplaires et, à notre connaissance, aucun en superbe, le plus beau que nous ayons vu de toute notre carrière étant celui de la vente Claude BURGAN du 28 janvier 1989, n°70 du catalogue, indiqué comme "TTB à SUP" et estimé de 35.000 à 45.000 Francs. De notre coté, nous n'avons, à notre souvenance, eu cette pièce en vente que trois fois depuis plus d'un quart de siècle, les plus beaux étant celui-ci et celui qui figurait au n°300 de notre Vente sur Offres du 30 mars 1989 qui fut vendu 18.000 Francs.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Douzième d'écu de Navarre-Béarn buste adoclescent
imageLOUIS XIV (1643-1715). Douzième d'écu de Navarre-Béarn au buste adolescent 1675 PAU. C 1870 (indiqué comme type juvénile). GD 114 (indiqué comme à la mèche longue). FD 286. JD -. 2,24 g. Très rare. TB+/TTB+
MM GADOURY et DROULERS avaient purement et simplement oublié l'existence de cette pièce classée par CIANI sous le n°1870 comme douzième d'écu au buste juvénile. En réalité, l'effigie est d'un type intermédiaire entre celui à la mèche longue et le juvénile. Nous nous rallions donc à la classification donnée par M. DROULERS pour cette pièce tout à fait spéciale seulement connue pour trois années de frappe (1675, 1676 et 1679) et qui est très rare ou extrêmement rare.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Douzième d'écu du Dauphiné au buste juvénile
imageLOUIS XIV (1643-1715). Douzième d'écu du Dauphiné au buste juvénile 1660 GRENOBLE. C 1871. GD 116. Petit éclatement de frappe en bordure de listel. Exemplaire plaisant et type assez rare. TTB+/q.SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu du parlement
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu du parlement 1673 PARIS. C 1873. GD 209. FD 311. 27,30 g. Très jolie pièce, presque superbe et agréablement patinée. SUP/q.SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-écu du parlement
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi écu du parlement 1681 PARIS. C 1874. GD 178. 13,67 g. Rare et, sauf quelques infimes stries d'ajustage en bordure de listel, un magnifique exemplaire, de surcroît agréablement patiné. SUPERBE
Cet exemplaire provient de notre vente à l'Hôtel DROUOT des 22 et 23 mars 1971, n°35 du catalogue.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu de Flandre dit 'carambole'
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu de Flandre dit "carambole" 1686 LILLE. Au revers, trèfle initial (marque du graveur général Claude HARDY). C 1884. GD 215. FD ???. 37,47 g. Buste large et âgé. Très bel exemplaire, presque superbe, avec types monétaires, légendes, date et marque d'atelier bien venus à la frappe. Rare, surtout en aussi bel état. q.SUP
Se trouve bien rarement en aussi bel état. Dans le catalogue de la collection BONHOMME, 1ère partie (vente à Hôtel Drouot d'octobre 2001), l'exemplaire figurant au n°280, dit "presque superbe", était tréflé au niveau de l'arrête du nez du roi (double frappe) et il avait un peu de faiblesse dans l'effigie ainsi que dans la légende d'avers en haut à droite. Il a été adjugé 21.000 Francs + frais, soit 23.250 Francs de 2001, donc plus de 24.000 ou 3.650 Euros de 2004.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-écu carambole
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Demi-écu carambole 1686 LILLE. Réformation. C 1885. GD 182. FD 421. Assez rare et bel exemplaire avec un superbe revers. TTB/q.SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Demi-écu carambole 1686 LILLE. C 1885. GD 182. FD 421. 18,56 g. Infimes stries d'ajustage du flan à l'avers. Frappe vigoureuse. Superbe exemplaire, cette pièce n'ayant à l'évidence pas circulé. Assez rare et rare en aussi bel état. SUP/SUP+

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or à la grande perruque dit 'Louis d'Aix'
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or à la grande perruque dit "Louis d'Aix" 1688 PARIS. C 1795. GD 249. FD 230. 6,73 g. Type très rare et très bel exemplaire. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Double louis d'or à l'écu
imageLOUIS XIV (1643-1715). Double louis d'or à l'écu 1690 PARIS. Flan neuf. C 1796. GD 259. FD 256 (2ème éd). 13,45 g. Rare et très jolie pièce, presque superbe. TTB+/SUP
Tout récemment, un superbe exemplaire du double louis à l'écu, catalogué au n°219 de la vente de notre confrère Thierry PARSY du 18 novembre 1999, a été adjugé à l'Hôtel Drouot à 30.000 Francs plus frais.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or à l'écu
imageLOUIS XIV (1643-1715) Louis d'or à l'écu 1690 LILLE (L couronné). Flan neuf. C 1797. GD 250. FD 236. 6,71 g. Spécimen n'ayant pas circulé, donc ayant encore toute sa fraîcheur de frappe et son éclat d'origine. SUP à FDC

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Louis d'or à l'écu 1691 BOURGES. Réformation. C 1797. GD 250. 6,70 g. Atelier très rare. TTB
Dans les statistiques de son ouvrage intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", M. Alain BAILLY n'a répertorié qu'un seul exemplaire de Bourges sur les 67 louis d'or à l'écu mis en vente sur catalogues pendant le années analysées.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Louis d'or à l'écu 1692 LA ROCHELLE. Réformation. C 1797. GD 250 (non coté). 6,73 g. Frappe médaille. Très bel exemplaire, curiosité de frappe et atelier très rare, sinon extrêmement rare. TTB à SUP
Provient de la vente Claude BURGAN du 18 juin 1991, n°122.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-louis d'or à l'écu
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi-louis d'or à l'écu 1692 TOURS. Réformation. C 1798. GD 239. 3,33 g. Belle qualité de frappe pour une réformation, les légendes et types monétaires étant ici bien complets. Type rare, millésime très rare et atelier extrêmement rare. TTB
Dans les statistiques de son ouvrage intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", M. Alain BAILLY n'a répertorié qu'un seul demi-louis à l'écu de Tours mis en vente sur catalogues pendant le années analysées et aucun à ce millésime qui n'apparaît pas non plus dans l'ouvrage du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or".

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Demi louis d'or à l'écu 1690 LIMOGES. Réformation. C 1798. GD 239. Rare et bel exemplaire. TTB/q.SUP
Beaucoup plus rare que le louis au même type.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu aux 8 L du 1er type
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux 8 L du 1er type 1690 PARIS. Flan neuf. C 1889. GD 216. 27,26 g. Très bel exemplaire sur flan neuf et de frappe vigoureuse. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux 8 L du 1er type 1692 ROUEN. Réformation. C 1889. GD 216. 27,21 g. Types monétaires, légendes, date et marque d'atelier plutôt bien venus à la frappe pour une réformation. Millésime rare et exemplaire plaisant. TB à TTB
Presque tous les écus subsistants à ce type sont des millésimes 1690 ou 1691.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-écu aux 8L du 1er type
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi-écu aux 8 L du premier type 1690 PARIS. Réformation. (Etoile après IMP au revers). C 1890. GD 184. Très belle réformation avec les légendes et types monétaires bien complets. TTB/SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Demi-écu aux 8 L du 1er type 1690 LYON. Réformation. (Etoile après IMP au revers). C 1890. GD 184. 13,61 g. Très belle réformation, presque superbe, avec les légendes et types monétaires de frappe vigoureuse et bien complets. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Demi-écu aux 8L du 1er type 1692 DIJON. Réformation. (Etoile après IMP au revers). C 1890. GD 184. 13,43 g. Atelier peu commun et très bel exemplaire avec types monétaires de frappe bien vigoureuse. q.SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Quart d'écu aux 8 L du 1er type
imageLOUIS XIV (1643-1715) Quart d'écu aux 8 L du 1er type 1691 DIJON. Variété avec légende LUD XIV (au lieu de XIIII). Réformation. C 1891. GD 150. 6,55 g. Rare pour le type, variété extrêmement rare et spécimen de toute beauté , ce qui est tout à fait exceptionnel pour cette monnaie frappée presque exclusivement en réformation. SPLENDIDE
Beaucoup plus rare que les écus ou demi-écus au même type et cette pièce se trouve très difficilement en aussi bel état parce que presque toute sa fabrication s'est faite en réformations et non sur flans neufs. Par ailleurs, la présente variété avec légende LUD XIV au lieu de LUD XIIII n'est connue que pour ce millésime 1691 et dans le seul atelier de Dijon. Enfin l'exemplaire présenté ci-dessus est non seulement d'une belle qualité de frappe mais il a encore presque tout son brillant d'origine.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Quart d'écu aux 8 L du 1er type 1691 RIOM. Réformation. C 1891. GD 150. Type rare, atelier très rare et très bel exemplaire pour une réformation, cette pièce n'ayant pas de restes de l'ancien type. TTB

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/XXX Sols de Strasbourg
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). XXX Sols de Strasbourg 1682. C 2049. GD 183. Qualité de frappe et conservation exceptionnelles. Spécimen de toute beauté. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Double louis d'or aux 4 L
imageLOUIS XIV (1643-1715). Double louis d'or aux 4 L 1696 BOURGES. C 1800. GD 260. 13,39 g. Réformation. Date et marque d'atelier bien venues à la frappe. Type rare et atelier extrêmement rare. TB à TTB
Provient de la Vente BOURGEY de mars 1980, n°307 du catalogue. Dans les statistiques de son ouvrage intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", M. Alain BAILLY n'a répertorié qu'un seul double-louis aux 4 L de Bourges mis en vente sur catalogues pendant le années analysées et aucun à ce millésime qui n'apparaît pas non plus dans l'ouvrage du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or".

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or aux 4 L
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or aux 4 L 1694 BORDEAUX. Réformation. C 1801. GD 252. 6,62 g. Très rare pour cet atelier et très bel exemplaire, surtout pour une réformation, puisque les types monétaires et les légendes sont ici bien complets. TTB/q.SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Louis d'or aux 4 L 1694 LA ROCHELLE. Réformation. C 1801. GD 252. 6,70 g. Atelier rare et spécimen de toute beauté ayant encore toute sa fraîcheur de frappe et son éclat d'origine. SPLENDIDE
Très rare sur flan neuf, cette pièce se trouve généralement mal réformée. L'exemplaire présenté ci-dessus est non seulement d'un atelier rare mais d'une qualité tout à fait exceptionnelle pour ce type.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or aux 4 L 1695 MONTPELLIER. Réformation. C 1801. GD 252. 6,66 g. Atelier rare et magnifique exemplaire sans trace de réformation avec les légendes de frappe vigoureuse et le listel perlé complet des deux côtés. SUP/FDC
Montpellier ayant frappé cette année là à la fois des flans neufs et des réformations, nous avons hésité à qualifier ce louis d'or de réformation car il n'en porte aucune trace. Seule la présence d'un minuscule croissant au revers après IMP, à gauche de la couronne, nous a amené à conclure en ce sens. Cette pièce est évidemment d'une qualité exceptionnelle.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or aux 4 L 1694 STRASBOURG. Réformation. C 1801. GD 252. 6.69 g. TTB

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 4 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-louis d'or aux 4 L
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Demi-louis d'or aux 4 L 1693 MONTPELLIER. Réformation. C 1802. GD 240. 3,32 g. Types monétaires et légendes bien venus à la frappe, ce qui est rarement le cas car ces monnaies sont le plus souvent mal réformées. Atelier rare. TTB
Beaucoup plus rare que le louis au même type et aucun exemplaire de Montpellier n'est répertorié dans les statistiques publiées par M. Alain BAILLY dans son ouvrage "Millésimes des Monnaies Françaises en Or". En revanche un demi louis de cet atelier, au millésime 1695, figurait dans la collection GALLIA (vente Christie's du 6 octobre 1987).

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu aux palmes
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu aux palmes 1694 PARIS. Flan neuf. C 1894. GD 217. FD 338. TTB/q.TTB

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux palmes 1694 PARIS. Réformation. C 1894. GD 217. FD 338. 26,88 g. Date et marque d'atelier bien visibles mais des manques aux légendes. Portrait majestueux bien venu à la frappe. Exemplaire plaisant. TTB

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux palmes 1694 LA ROCHELLE. Réformation. C 1894. GD 217. FD 338. 26,96 g. Atelier rare et remarquable exemplaire pour ce type généralement mal réformé. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 3 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-écu aux palmes
imageLOUIS XIV (1643-1715) Demi-écu aux palmes 1693 LYON. Réformation. C 1895. GD 185. Frappe un peu faible au centre de l'avers mais l'ensemble du revers et les légendes d'avers exceptionnellement bien venues à la frappe pour une réformation. TB/TTB

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Douzième d'écu aux palmes
imageLOUIS XIV (1643-1715). Douzième d'écu aux palmes 1700 LILLE. C 1897. GD 119. 2,08 g. Rare. TTB

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu de Flandre dit 'carambole aux palmes'
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu de Flandre dit "carambole aux palmes" 1694 LILLE. Réformation. C 1902. GD 219. FD 425. 36,71 g. Variété apparemment inédite avec légende d'avers simplifiée. Très rare et exemplaire tout à fait satisfaisant pour ce monnayage généralement très fruste, le revers étant ici exceptionnellement complet. q.TB/TTB
Ces écus "carambole aux palmes" ont été réformés à la hâte, étant donnés les besoins urgents de numéraire pour la Flandre, l'Artois et les armées qui s'y trouvaient engagées. 1694, c'est l'année du bombardement par les Anglais de Dieppe, qui est presque détruite en juillet, puis du Havre et de Dunkerque. Sur cet exemplaire, le portrait est bien venu à la frappe, on note de la faiblesse dans la légende d'avers et, au revers, on voit parfaitement dans l'écu rond couronné les armes de France, Bourgogne ancien, Bourgogne moderne et Navarre. Quant à l'état habituel de ces rares écus, on pourra en juger par les 2 exemplaires de la célèbre collection d'écus royaux français de George SOBIN, auteur de "The Silver Crowns of France", qui figuraient aux numéros 981 et 982 de la vente des 7 et 8 mars 1977 à Chicago. L'exemplaire présenté ci-dessus présente à l'avers une légende simplifiée : LUD DG FR ET NAV REX. Le coin ainsi "fauté" ne comporte pas la mention XIV ou XIIII, pourtant obligatoire. C'est, semble-t-il, le seul exemplaire connu de cette anomalie qui a du être aussitôt rectifiée.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Double louis d'or aux 8 L et aux insignes
imageLOUIS XIV (1643-1715) Double louis d'or aux 8 L et aux insignes 1702 DIJON. Réformation. C 1804. GD 261. FD 246. 13,16 g. Magnifique exemplaire de flan large et de frappe bien vigoureuse. Très rare, surtout en aussi bel état et sans traces de réformation. SPLENDIDE
Généralement mal réformé, ce double louis se trouve très difficilement en aussi bel état.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or aux 8 L et insignes
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or aux 8 L et aux insignes 1702 PARIS. Réformation. C 1805. GD 253. FD 247. 6,73 g. Très belle réformation avec un excellent portrait, les types monétaires et les légendes étant ici bien venus à la frappe. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Louis d'or aux 8L et insignes 1701 REIMS. Réformation. C 1805. GD 253. 6,63 g. Atelier rare et magnifique spécimen de frappe bien vigoureuse ayant encore son brillant d'origine. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or aux 8 L et insignes 1701 LYON. Réformation. C 1805. GD 253. 6,72 g. Frappe médaille. Très bel exemplaire, presque superbe, ce qui est rare pour une réformation. TTB+/SUP
Provient de la vente Claude BURGAN du 22 décembre 1984, n°65.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 3 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or aux insignes
imageLOUIS XIV (1643-1715) Louis d'or aux insignes 1704 RIOM. Réformation. C 1808. GD 254. FD 251. 6,62 g. Type rare et très rare pour cet atelier. Spécimen de toute beauté. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu aux insignes
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Ecu aux insignes 1702 PARIS. Flan neuf. C 1907. GD 220. SOBIN "Silver Crowns of France", type 11. 27,27 g. Sauf quelques infimes égratignures, un splendide spécimen, de surcroît agréablement patiné. Très rare et même tout à fait exceptionnel en aussi bel état. SPLENDIDE.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux insignes 1701 PARIS. Réformation. C 1907. GD 220. 27,01 g. Première année de frappe. Magnifique exemplaire pour ce type souvent mal réformé, les types monétaires, les légendes, la date et la marque d'atelier étant ici bien visibles et complets. SUPERBE
A Paris la frappe des réformations semble avoir été assez soignée la première année car dans la vente PARSY du 7 décembre 2000, il y avait au n°244 un autre écu aux insignes 1701 PARIS en réformation de belle qualité.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux insignes 1702 PARIS. Réformation. C 1907. GD 220. 26,72 g. Quelques manques, ce qui est normal pour une réformation, mais légendes, date et marque d'atelier bien venues à la frappe et beau portrait. TTB

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux insignes 1702 AIX. Flan neuf. C 1907. GD 220. FD 347. 27,09 g. A l'avers, frappe un peu faible au centre mais légendes et type monétaire du revers bien frappés. Rare en flan neuf et atelier rare. q.TTB/TTB+
Des 6 types d'écus dont il a été frappé des réformations, celui dit "aux insignes" est de beaucoup le plus difficile à trouver sur flan neuf. En effet, il n'en a été émis que très peu et, selon Georges SOBIN, la proportion subsistante est au moins de 12 écus réformés pour un seul sur flan neuf. D'ailleurs, dans sa très importante collection d'écus des règnes de Louis XIII à Louis XVI (qui comportait 1336 écus d'argent), Georges SOBIN n'avait aucun écu aux insignes sur flan neuf.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux insignes 1702 POITIERS. Réformation. C 1907. GD 220. 26,77 g. Atelier peu commun. TB/TTB

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu aux insignes 1701 (?) PARIS surfrappé sur un écu de 1693. Réformation. C 1907. GD 220. 26,61 g. TB à TTB

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 5 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi écu aux insignes
imageLOUIS XIV (1643-1715) Demi-écu aux insignes 1701 RIOM. Réformation. C 1908. GD 189. Légendes, date et marque d'atelier bien venues à la frappe. Semble très rare pour cet atelier. TTB/q.SUP
Ce type se trouve difficilement en bel état comme le montre la qualité de exemplaires reproduits dans le catalogue de la collection BONHOMME (Monnaies royales en argent. Vente WEIL d'octobre 2001).

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/20 sols aux insignes
imageLOUIS XIV (1643-1715). 20 sols aux insignes 1707 RENNES. C 1963. GD 164. TTB/TTB+

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu aux 8L du 2ème type
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux 8 L du 2ème type 1704 PARIS. Réformation. C 1924. GD 224. 26,94 g. Beau portrait majestueux et exemplaire tout à fait satisfaisant pour ce type généralement mal réformé. TTB

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Écu aux 8 L du 2ème type 1704 LYON. Réformation. C 1924. GD 224. 27,22 g. Légendes, date et marque d'atelier bien venues à la frappe. Revers splendide. Très bel exemplaire pour ce type généralement mal réformé. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu aux 8L du 2ème type 1704 PARIS. Réformation. C 1924. GD 224. 27,10 g. Un spectaculaire spécimen de flan large d'une qualité de frappe exceptionnelle pour ce type souvent mal réformé. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 3 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-écu aux 8 L du 2ème type
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1643-1715). Demi-écu aux 8 L du 2ème type 1704 AIX. Réformation. C 1925. GD 194. Flan exceptionnellement large et atelier rare. TB/TTB

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Double louis d'or au soleil
imageLOUIS XIV (1643-1715). Double louis d'or au soleil 1712 PARIS. C 1810. GD 264. FD 254. 16,21 g. Sauf infimes éclatements de frappe, un très bel exemplaire presque superbe et de frappe bien vigoureuse. Splendide portrait. q.SUP
Le double louis d'or au soleil est l'un des plus rares de ce règne, ce qui s'explique à la fois par la petite quantité qui en fut frappé à l'époque et par les importantes refontes de monnaies d'or faites au début du règne de Louis XV. De surcroît, il n'existait aucun double louis à ce type dans la très importante trouvaille de Valenciennes dont proviennent beaucoup des monnaies d'or de Louis XIV proposées sur le marché numismatique. Si ce double louis est rare, il est encore beaucoup plus rare d'en trouver un exemplaire en aussi bel état que celui présenté ci-dessus. Quant au portrait majestueux qui apparaît sur cette pièce, c'est, selon nous, celui qui représente le mieux l'image que l'on se fait de celui qui demeure, pour la postérité, "le Roi Soleil".

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Louis d'or au soleil
imageLOUIS XIV (1643-1715). Louis d'or au soleil 1710 LYON. C 1811. GD 256. FD 255. 8,13 g. Rare et bel exemplaire. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Ecu aux 3 couronnes
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu aux 3 couronnes 1709 PARIS. C 1937. GD 229. Sauf quelques infimes stries d'ajustage qui ne nuisent pas à l'esthétique d'ensemble, un superbe exemplaire sur flan large et agréablement patiné. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715). Ecu aux 3 couronnes 1711 BESANÇON. C 1937. GD 229. Très rare pour cet atelier, d'après George SOBIN. TTB/q.SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux 3 couronnes 1711 PARIS. C 1937. GD 229. FD 378. 30,46 g. Magnifique exemplaire agréablement patiné. Portrait de toute beauté en haut relief et avec tout le détail de la chevelure. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Ecu aux 3 couronnes 1713 BORDEAUX. C 1937. SOBIN 15 (R4 car 1 seul exemplaire répertorié à ce millésime pour Bordeaux). GD 229. FD 378. 30,45 g. Sauf quelques infimes stries d'ajustage du flan, très bel exemplaire, presque superbe et de frappe vigoureuse. Millésime rare ou très rare. q.SUP
Dans l'ouvrage de George SOBIN intitulé "The Silver Crowns of France", le millésime 1713 K est répertorié comme "R 4" (degré maximum de rareté) car l'auteur n'en avait recensé qu'un seul exemplaire dans ses statistiques portant sur de très nombreux catalogues et les stocks des principaux musées.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 3 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Demi-écu aux 3 couronnes
imageLOUIS XIV (1643-1715). Demi-écu aux 3 couronnes 1710 PARIS. C 1938. GD 199. Très bel exemplaire. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Demi-écu aux 3 couronnes 1711 DIJON. C 1938. GD 199. 15,16 g. Sauf quelques lettres des légendes mal venues à la frappe, très bel exemplaire, presque superbe, et atelier assez rare. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Quart d'écu aux 3 couronnes
imageLOUIS XIV (1643-1715). Quart d'écu aux 3 couronnes 1711 LA ROCHELLE. C 1939. GD 165. Rare. TTB
Beaucoup plus rare que l'écu ou le demi-écu au même type et l'atelier de La Rochelle n'a frappé cette monnaie qu'en petite quantité et seulement en 1710, 1711 et 1715.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XIV (1643-1715) Quart d'écu aux 3 couronnes 1711 LA ROCHELLE. C 1939. GD 165. 7,65 g. Monnaie divisionnaire peu commune et atelier rare. Superbe exemplaire, de surcroît agréablement patiné. SUPERBE
Beaucoup plus rare que l'écu ou le demi-écu au même type et l'atelier de La Rochelle n'a frappé cette monnaie divisionnaire qu'en petite quantité et seulement en 1710, 1711 et 1715.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Dixième d'écu aux 3 couronnes
imageLOUIS XIV (1643-1715). Dixième d'écu aux 3 couronnes 1715 LILLE. C 1940. Très bel exemplaire. q.SUP/TTB

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XIV (1643-1715)/Dixième d'écu de Béarn aux 3 couronnes
imageLOUIS XIV (1643-1715). Dixième d'écu de Béarn aux 3 couronnes 1713 PAU. C - (cf.1940 pour le type). GD 125a. Rare et exemplaire plaisant. q.TTB/TTB+

© InfoMonnaies.com


Infos Légales  |  Charte de confidentialité  |  Partenaires  |  Indépendance
Un développement spécifique Epromat © 1998-2020