Logo

 
Translate a word

La Monnaie-thèque

Monnaie / Royale Française / Capétienne / LOUIS XV (1715-1774)

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Double louis d'or de Noailles
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774). Double louis d'or de Noailles 1717 PARIS. A l'avers, trèfle en fin de légende (marque du directeur Jean Faubert) et, au revers, rose après IMP (marque du maître-graveur G. Roettiers). C 2075. GD 344. FD 505. 12,24 g. Métal, comme souvent à cette époque, très légèrement paillé mais types monétaires vigoureusement frappés des deux côtés et exemplaire n'ayant pratiquement pas circulé, donc se trouvant encore à peu près dans l'état où il était quand il est sorti de l'atelier. SUPERBE
Devant son nom au Duc Adrien Maurice de Noailles, qui était Président du Conseil des Finances au moment de son émission, cette monnaie est, d'après nous, la plus belle du règne et son style nous apparaît comme tout à fait représentatif de celui de l'époque que l'on désigne aujourd'hui sous le nom de "style Régence".

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Double louis d'or de Noailles 1717 PARIS. A l'avers, trèfle en fin de légende (marque du directeur Jean Faubert) et, au revers, rose après IMP (marque du maître-graveur G. Roettiers). C 2075. GD 344. FD 505. 12,22 g. Magnifique spécimen d'une finesse de frappe exceptionnelle et ayant encore son brillant d'origine. SUP à FDC

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or de Noailles
imageLOUIS XV (1715-1774) Louis d'or de Noailles 1717 PARIS. A l'avers, trèfle en fin de légende (marque du directeur Jean Faubert) et, au revers, rose après IMP (marque du maître-graveur G. Roettiers). C 2076 (=4.000 Francs en 1926, prix très important pour l'époque). GD 335. FD 506. JD 1631 (baptisé "demi-louis"). 6,12 g. Métal très légèrement paillé à l'avers. Sinon, superbe exemplaire, la gravure étant très fine et les types monétaires bien frappés. Rare. SUPERBE
Le louis d'or de Noailles a toujours été considéré comme plus rare que le double louis au même type.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or de Noailles 1717 PARIS. A l'avers, trèfle en fin de légende (marque du directeur Jean Faubert) et, au revers, rose après IMP (marque du maître-graveur G. Roettiers). Frappe du 2ème semestre (point sous le L de LUD). C 2076 (=4.000 Francs en 1926, prix très important pour l'époque). GD 335. FD 506. JD 1631 (baptisé "demi-louis"). 6,08g. Types monétaires et légendes exceptionnellement bien frappés des deux côtés. Sauf strie sur la joue, un magnifique exemplaire ayant encore toute sa fraîcheur de frappe et son éclat d'origine. SUP à FDC
L'exemplaire présenté ci-dessus a le double mérite d'être bien frappé et de ne pas être paillé dans le champ comme le sont bon nombre de pièces d'or de cette époque et plus particulièrement à ce type. Il provient de notre Vente aux Enchères de décembre 1993 (Collection Vian IIème partie), n°372.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Ecu aux 3 couronnes
imageLOUIS XV (1715-1774). Ecu aux 3 couronnes 1715 LILLE. C 2092. SOBIN 16. GD 316. FD 550. 30,41 g. Sauf quelques stries d'ajustage en bordure de listel, un superbe exemplaire. Extrêmement rare et rarissime en cet état. q.SUP
Un des plus beaux exemplaires connus de l'écu aux 3 couronnes de Louis XV dont la frappe, commencée le 23 novembre 1715 dans le seul atelier de Paris, fut abandonnée en fin d'année. A Lille, selon M. Droulers, la frappe ne commença que le 7 décembre pour être définitivement arrêtée le 28 du même mois. Ainsi, quelques semaines à peine après le début de leur mise en fabrication, les écus émis furent envoyés à la refonte ou réformés en écus "vertugadin". Ceci explique l'extrême rareté de cette pièce dont le présent spécimen n'a qu'à peine circulé et se trouve encore à peu près dans l'état où il était en sortant de l'atelier de Lille.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Ecu vertugadin
imageLOUIS XV (1715-1774) Ecu vertugadin 1716 PARIS. Réformation. C 2096. GD 317. 30,30 g. Sauf faiblesse de frappe à un lys du revers, un très bel exemplaire, presque superbe, sa frappe ayant été particulièrement soignée pour une réformation et les légendes étant ici bien vigoureuses. Excellent portrait. q.SUP/TTB+

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Ecu vertugadin 1716 PARIS. Réformation. C 2096. GD 317. 30,27 g. Légendes, date et marque d'atelier correctement venues à la frappe. TTB

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Demi-écu vertugadin
imageLOUIS XV (1715-1774) Demi-écu vertugadin 1716 CAEN. Réformation. C 2097. GD 308. FD 527. 15,14 g. Sauf infime manque de métal dû à un petit éclatement de frappe en haut du revers, un exemplaire d'une qualité remarquable pour une réformation, les légendes étant ici d'une frappe exceptionnellement vigoureuse. Rare en aussi bel état, et atelier très rare pour ce type. TTB à SUP
Pièce exceptionnellement bien frappée pour une réformation, les légendes et types monétaires étant ici aussi nets que sur un flan neuf.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Demi-écu vertugadin 1716 LA ROCHELLE. Réformation. C 2097. GD 308. 15,06 g. Atelier peu commun et très bel exemplaire. TTB+

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Quart d'écu vertugadin
imageLOUIS XV (1715-1774). Quart d'écu vertugadin 1716 CAEN. Réformation. C 2098. GD 302. Assez rare et atelier rare. TB/TTB

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Quart d'écu vertugadin 1716 PARIS. Réformation. C 2098. GD 302. 7.45 g. Rare et exemplaire plaisant, le portrait étant bien venu à la frappe et le revers superbe. TTB+/q.SUP
Nettement plus rare que les écus et même que les demis-écus au même type. De surcroît, ces pièces, généralement mal réformées, se trouvent difficilement en bel état.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or à la croix de Malte
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or à la croix de Malte 1718 TOURS. C 2078. GD 336. FD 508. 9,79 g. Frappe un peu faible au centre du revers mais beau portrait et les légendes ainsi que le listel perlé particulièrement bien venus à la frappe. Très rare ou extrêmement rare pour cet atelier. SUP/TTB+
L'indication de rareté résultant de nos propres statistiques est confirmée par le fait qu'aucun louis de Malte de l'atelier de Tours n'est répertorié dans les nouvelles statistiques récemment publiées par M. Alain BAILLY sous le titre "Millésimes des Monnaies Françaises en Or".

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Louis d'or à la croix de Malte 1718 REIMS. C 2078. GD 336. FD 508. 9,77 g. Atelier assez rare et magnifique exemplaire ayant encore tout le velouté de la frappe. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Louis d'or à la croix de Malte 1718 PARIS. C 2078. GD 336. FD 508. 9,78 g. Sauf quelques infimes stries d'ajustage, très jolie pièce de frappe vigoureuse avec excellent portrait et superbe revers. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or à la croix de Malte 1719 DIJON. C 2078. GD 336. FD 508. 9,77 g. Avers très légèrement frotté. Sinon, magnifique exemplaire de flan exceptionnellement large et de frappe particulièrement soignée. Listel perlé en haut relief et entièrement visible, ce qui est également exceptionnel. Revers de toute beauté. Date assez rare, atelier très rare et extrêmement rare à ce millésime. SUPERBE
Dans l'ouvrage de M. Alain BAILLY intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", sur les 56 louis d'or à la croix de Malte répertoriés pour les 6 années étudiées, il n'en est mentionné que 3 pour Dijon dont un seul à ce millésime qui est précisément celui présenté ci-dessus qui provient de notre Vente sur Offres du 23 juin 1993, n°269 du catalogue. Par ailleurs, aucun exemplaire de cet atelier ne figure dans le second répertoire du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or" répertoriant toutes les pièces présentées dans les ventes de l'année 1999.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 4 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Ecu de Navarre
imageLOUIS XV (1715-1774). Ecu de Navarre 1718 PARIS. C 2101. GD 318. FD 532. Une très jolie pièce, pratiquement superbe et de frappe bien vigoureuse, de surcroît agréablement patinée. q.SUP/SUP+

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Ecu de Navarre 1718 ROUEN. C 2101. GD 318. Stries d'ajustage. Sinon, pièce n'ayant pratiquement pas circulé et avec les légendes de frappe bien vigoureuse. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774) Écu de Navarre 1718 PARIS. C 2101. GD 318. Trace sur tranche. Patine plaisante. Splendide spécimen avec revers de toute beauté. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Ecu de Navarre 1718 PARIS. C 2101. GD 318. 24,16 g. Très bel exemplaire, n'ayant à l'évidence pas circulé, avec l'avers presque superbe et le revers splendide. q.SUP/SUP+

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Ecu de Navarre 1718 AMIENS. C 2101. GD 318. FD 532. 24,42 g. Frappe vigoureuse. Superbe exemplaire. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 5 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Demi-écu de Navarre
imageLOUIS XV (1715-1774). Demi-écu de Navarre 1719 LYON. C 2102. GD 310. 12,28 g. Rare et exemplaire plaisant malgré quelques légères stries. TTB+/TTB

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/XX sols au sixième d'écu de Navarre.
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774) XX Sols ou sixième d'écu de Navarre 1719 PARIS. C 2105. GD 295. FD 535. Exemplaire plaisant. TTB+

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or aux 2 L
imageLOUIS XV (1715-1774) Louis d'or aux 2 L 1721 PARIS. Réformation. C 2080. GD 337. FD 510. 9,76 g. Rare. q.TTB/TTB+
Beaucoup plus rare que le louis d'or à la croix de Malte ou que le louis mirliton.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or aux 2 L 1721 PARIS. C 2080. GD 337. FD 510. 9,78 g. Rare et magnifique spécimen sur flan neuf, de frappe vigoureuse et ayant encore tout son éclat d'origine. SUPERBE
Le Louis d'or aux 2 L est plus rare que le Louis de Malte et beaucoup plus rare que le Louis Mirliton. Il est tout à fait exceptionnel de le trouver en aussi bel état qu'ici. L'exemplaire présenté ci-dessus provient de notre Vente sur Offres du 21 juillet 1994, n°276 du catalogue.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Ecu de France
imageLOUIS XV (1715-1774) Ecu de France. Réformation. C 2107. GD 319. 24,24 g. Assez rare et exemplaire satisfaisant pour les types monétaires mais date et marque d'atelier illisibles. TTB

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Tiers d'écu de France
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774). Tiers d'écu de France 1721 PARIS. Flan neuf. C 2109. GD 306. Infime éclatement de métal en bordure de listel. Très bel exemplaire sur flan neuf. TTB+/SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Petit louis d'argent
imageLOUIS XV (1715-1774). Petit louis d'argent 1720 PARIS. C 2136. GD 305. Sauf quelques petites stries, un superbe exemplaire, cette pièce n'ayant visiblement pas circulé. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Petit louis d'argent 1720 LILLE. C 2136. GD 305. 8,14 g. Superbe spécimen de frappe bien vigoureuse. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or mirliton aux palmes courtes
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or mirliton aux palmes courtes 1723 LYON. C -. GD 339. FD 513. 6,52 g. Seulement 2.980 exemplaires frappés. Très bel exemplaire, presque superbe, et de frappe bien régulière. TTB à SUP
Provient de la vente Claude BURGAN de septembre 1993, n°66.

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774). Louis d'or mirliton aux palmes courtes 1723 AIX. C -. GD 338. FD 513. 6,52 g. Au revers, petit méplat de métal au listel mais, dans l'ensemble très bel exemplaire n'ayant pratiquement pas circulé. Atelier rare ! TTB à SUP
Le type aux palmes courtes est plus rare que celui aux grandes palmes.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or mirliton aux grandes palmes
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774) Louis d'or mirliton aux grandes palmes 1724 RIOM. C 2083. GD 339. FD 514. 6,51 g. Très bel exemplaire, presque superbe et de frappe vigoureuse. Atelier très rare, sinon extrêmement rare pour ce type. q.SUP/SUP
Dans la partie connue de la célèbre trouvaille de Cap Breton dont proviennent la plupart des Louis dits "mirliton", il n'y avait, tous états de conservation rassemblés, que 3 exemplaires de RIOM sur les 474 Louis d'or recensés à ce type. Ceci explique que dans les statistiques publiées par M. Alain BAILLY sous le titre "Millésimes des Monnaies Françaises en Or" et qui portent sur 6 ans de catalogues de vente, il ne soit répertorié aucun exemplaire de RIOM.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or mirliton aux grandes palmes 1724 TOULOUSE. C 2083. GD 339. FD 514. 6,55 g. Variété avec NAU dans la légende d'avers au lieu de NAV. Sauf quelques légères stries d'ajustage au revers et 2 petits coups au listel, un très bel exemplaire de flan large et d'une grande fraîcheur de frappe. TTB à SUP
Provient de la vente BOURGEY de mars 1980, n°331.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or mirliton aux grandes palmes 1724 LYON. C 2083. GD 339. FD 514. 6,55 g. Très bel exemplaire de frappe bien vigoureuse. TTB+/SUP
Provient de la vente BOURGEY du 27 juin 1994, n°134.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or de Béarn, 'Mirliton', palmes longues
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or de Béarn au type dit "Mirliton", palmes longues, 1724 PAU (vaquette à l'exergue du revers ). C -. (Cf. 2083 pour le type). FD 514a. 6,52 g. Très rare pour le Béarn et spécimen de toute beauté frappé sur flan large. SPLENDIDE
Pièce ayant encore tout l'éclat de la frappe d'origine. Provient de notre Vente sur Offres du 29 décembre 1990, n°80. Dans l'ouvrage de M. Alain BAILLY intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", sur les 79 Louis mirliton répertoriés pour les 6 années étudiées, il n'en est mentionné que 2 pour le Béarn et aucun exemplaire de cet atelier ne figure dans le second répertoire du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or" répertoriant toutes les pièces présentées dans les ventes de l'année 1999.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Ecu aux 8 L
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774) Ecu aux 8 L 1725 LILLE. C 2112. GD 320. 23,44 g. Frappe un peu faible au centre de l'avers tandis que les légendes et le type monétaire du revers sont bien venus à la frappe. Type rare. TTB/SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Demi écu aux 8 L
imageLOUIS XV (1715-1774). Demi écu aux 8 L 1725 PARIS. C 2113. GD 312. FD 548. 11,39 g. Frappe un peu faible au centre de l'avers mais vigoureuse au revers. Très rare. TB/TTB+
Beaucoup plus rare que l'écu au même type.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Quart d'écu aux 8 L
imageQuart d'écu aux 8 L 1725 AMIENS. C 2114. GD 304. 5,87 g. Sauf des pailles infimes dans le métal à l'avers, un très bel exemplaire presque superbe. Très rare et exceptionnel en aussi bel état. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Huitième d'écu aux 8 L
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774). Huitième d'écu aux 8 L 1725 PARIS. C 2115. GD 294. Frappe un peu faible au centre de l'avers, le revers étant, en revanche, parfaitement bien venu à la frappe. Très rare. TB+/q.SUP
Le huitième et le seizième d'écu sont de beaucoup les pièces les plus rares de la série aux 8 L. On ne les voit presque jamais dans les ventes.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or aux lunettes
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or aux lunettes 1727 PARIS. C 2085. GD 340. FD 516. 8,09 g. Splendide exemplaire avec types monétaires, légendes et listel perlé exceptionnellement bien venus à la frappe. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or aux lunettes 1738 TOURS. C 2085. GD 340. FD 516. Sauf quelques légères stries d'ajustage, qui ne nuisent pas à l'esthétique d'ensemble, un bel exemplaire de frappe bien vigoureuse. TTB+/q.SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis aux lunettes 1733 TOULOUSE. C 2085. GD 340. B+/TTB

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Louis d'or aux lunettes 1726 PARIS. C 2085. GD 340. FD 516. 8,16 g. Spécimen de toute beauté, de frappe bien vigoureuse et ayant encore toute sa fraîcheur de frappe et son éclat d'origine. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774) Louis d'or aux lunettes 1732 LA ROCHELLE. C 2085. GD 340. FD 516. 8,12 g. Sauf quelques pailles infimes dans le métal à l'avers, un splendide spécimen de frappe bien vigoureuse et ayant encore toute sa fraîcheur de frappe et son éclat d'origine. Très rare pour cet atelier. SUP/SUP+
Pour ce type, les louis de l'atelier de La Rochelle sont rares et l'on n'en trouve guère que des millésimes 1726 et 1727. Dans les statistiques publiées par M. Alain BAILLY sous le titre "Millésimes des Monnaies Françaises en Or" et qui portent sur 6 ans de catalogues de vente, il n'est répertorié, tous états de conservation rassemblés, qu'un seul exemplaire du louis aux lunettes de La Rochelle et précisément du millésime 1732. C'est normal puisqu'il s'agit de l'exemplaire présenté ici.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or aux lunettes 1726 PARIS. C 2085. GD 340. FD 516. 8,18 g. Spécimen de toute beauté avec les types monétaires et les légendes remarquablement bien venus à la frappe. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or aux lunettes 1726 PARIS. C 2085. GD 340. FD 516. 8,10 g. Exemplaire très plaisant. TTB+/q.SUP
Provient de la vente BOURGEY de juin 1977, n°1012.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 6 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or aux lunettes du Béarn
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or aux lunettes du Béarn 1738 PAU (vaquette à l'exergue du revers ). C 2085v. GD 340a. 8,12 g. Atelier très rare et extrêmement rare pour ce type entre 1731 et 1738. TTB à SUP
Provient de la vente BOURGEY du 12 décembre 1986, n°54. Dans l'ouvrage de M. Alain BAILLY intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", sur les 108 Louis aux lunettes répertoriés pour les 6 années étudiées, il n'en est mentionné qu'un seul pour le Béarn et aucun exemplaire de cet atelier ne figure dans le second répertoire du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or" répertoriant les 25 Louis aux lunettes présentées dans les ventes de l'année 1999.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Demi-louis d'or aux lunettes
imageLOUIS XV (1715-1774). Demi-louis d'or aux lunettes 1726 PARIS. C 2086. GD 329. FD 517. F 462. Très bel exemplaire de de frappe bien régulière. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Demi-louis d'or aux lunettes 1730 PARIS. C 2086. GD 329. FD 517. F 462. 4,08 g. Avers splendide. Revers superbe. Magnifique spécimen ayant encore toute sa fraîcheur de frappe. SUP+/SUP
Ce demi-louis se trouve difficilement en aussi bel état.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Demi-louis d'or aux lunettes 1726 REIMS. C 2086. GD 329. FD 517. F 462. 4,08 g. Seulement 1.600 exemplaires frappés. Quelques stries d'ajustage. Extrêmement rare pour cet atelier. TTB
Extrêmement rare pour cet atelier qui n'a frappé qu'en 1726 et 1727 et seulement 3600 pièces au total.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Ecu aux lauriers
imageLOUIS XV (1715-1774). Écu aux lauriers 1727 TOURS. C 2117. GD 321. FD 552. Infimes stries d'ajustage. Qualité de frappe et conservation exceptionnelles. Spécimen de toute beauté. SUP/q.FdC

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Ecu aux lauriers 1726 TOULOUSE. C 2117. GD 321. FD 552. Sauf quelques stries d'ajustage en haut du revers et un petit choc à la tranche, un très bel exemplaire, presque superbe, avec un excellent portrait. q.SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Écu aux lauriers 1733 PARIS. C 2117. GD 321. FD 552. 29,36 g. Magnifique exemplaire de frappe bien vigoureuse, donc avec tout le détail de la chevelure. SUP/SUP+

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Écu aux lauriers 1732 RENNES. C 2117. GD 321. FD 552. 29,31 g. Sauf quelques stries d'ajustage du flan, un superbe exemplaire se trouvant pratiquement dans l'état où il est sorti de l'atelier. Pièce de surcroît agréablement patinée. Rare en cet état. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 3 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Demi-écu aux lauriers
imageLOUIS XV (1715-1774). Demi-écu aux lauriers 1726 BOURGES. C 2118. GD 313. Atelier très rare pour ce type et extrêmement rare à ce millésime. TTB/TTB+
Le millésime 1726 Y est peut-être inédit car il n'est signalé dans aucune des 2 éditions du GADOURY-DROULERS et ne l'est pas non plus dans les 2 éditions du DROULERS.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Sol au buste enfantin
imageLOUIS XV (1715-1774) Sol au buste enfantin 1719 ROUEN. C 2141. GD 276. Première année de frappe. Très jolie pièce, agréablement patinée. Se trouve bien rarement en aussi bel état. SUP/q.SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Livre de la Compagnie des Indes
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774). Livre de la Compagnie des Indes (émise pour 20 sols) 1720 PARIS. C 2137. JD 1663. GAD 296. 3,64 g. TTB à SUP
Le cours de cette monnaie subit d'importantes fluctuations lorsque les adversaires de John LAW, Ministre des Finances sous la Régence, convertirent en masse leurs billets et provoquèrent la banqueroute de la Compagnie des Indes.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/ISLES DU VENT (Antilles) sous LOUIS XV
imageISLES DU VENT (Antilles) sous LOUIS XV. 6 Sols 1731 LA ROCHELLE. JL 1 p.342. 1,32 g. Rare. TTB/TTB+
Nettement plus rare que la 12 sols au même type.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Double louis d'or au bandeau
imageLOUIS XV (1715-1774). Double louis d'or au bandeau 1767 BORDEAUX. C 2087. 16,28 g. Sauf légère irrégularité du listel, un très bel exemplaire sans stries d'ajustage avec l'avers vigoureux et de beau style et les écus du revers bien venus à la frappe. Atelier rare. q.SUP/TTB+

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Double louis d'or au bandeau 1749 STRASBOURG. C 2087. GD 346. 16,37 g. Sauf légère faiblesse de frappe à 3 lettres de la fin de la légende d'avers et quelques stries infimes à droite du revers en bordure de listel, un spécimen de toute beauté, ayant encore toute sa fraîcheur de frappe et avec un splendide portrait en haut relief. Très rare en aussi bel état. SPLENDIDE
Commun en état médiocre, le double louis d'or au bandeau est l'un des doubles louis que l'on trouve le plus difficilement en parfait état. Celui présenté ci-dessus est en outre d'une qualité de frappe tout à fait exceptionnelle, ce qui fait bien ressortir la finesse du visage du roi.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Double louis d'or au bandeau 1742 LILLE. C 2087. GD 346. 16,25 g. Seulement 1.754 exemplaires frappés. Très rare et très bel exemplaire, presque superbe, et de frappe exceptionnellement vigoureuse. TTB+/q.SUP
Provient de la vente BOURGEY du 12 décembre 1986, n°56. Dans l'ouvrage de M. Alain BAILLY intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", sur les 80 double-louis d'or au bandeau répertoriés pour les 6 années étudiées, il n'en est mentionné aucun pour Lille et aucun exemplaire de cet atelier ne figure non plus dans le second répertoire du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or" répertoriant les 21 double-louis au bandeau présentés dans les ventes de l'année 1999.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Double louis d'or au bandeau 1744 LYON. C 2087. GD 346. 16,31 g. Sauf petit éclat du flan à la frappe en bordure de listel, un magnifique exemplaire d'une grande fraîcheur de frappe et atelier très rare pour ce type. q.SUP
Provient de la vente Claude BURGAN du 22 décembre 1984, n°76.

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XIV (1715-1774) Double louis d'or au bandeau 1744 NANTES. C 2087. GD 346. 16,29 g. Coups infimes à l'avers. Magnifique spécimen avec revers de toute beauté et atelier breton très rare. SPLENDIDE
Dans l'ouvrage de M. Alain BAILLY intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", sur les 80 double-louis d'or au bandeau répertoriés pour les 6 années étudiées, il n'en est mentionné que 2 pour Nantes dont aucun à ce millésime et aucun exemplaire de cet atelier breton ne figure dans le second répertoire du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or" répertoriant les 21 double-louis au bandeau présentés dans les ventes de l'année 1999. Si nous estimons cette pièce à un prix beaucoup plus élevé que ceux des autres doubles louis au bandeau présentés ici, c'est parce qu'elle est à la fois de très belle qualité et d'un atelier breton rare.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Double louis d'or au bandeau 1745 TOURS. C 2087. GD 346. 16,26 g. Seulement 2.294 exemplaires frappés. Atelier très rare et très bel exemplaire de frappe bien régulière et sans stries d'ajustage. TTB+/q.SUP
Provient de la vente DEFRANOUX du 13 août 1985, n°36. Dans l'ouvrage de M. Alain BAILLY intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", sur les 80 double-louis d'or au bandeau répertoriés pour les 6 années étudiées, il n'en est mentionné qu'un seul pour Tours et aucun exemplaire de cet atelier ne figure dans le second répertoire du même auteur intitulé "La Cote des monnaies françaises en or" répertoriant les 21 double-louis au bandeau présentés dans les ventes de l'année 1999.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Double louis d'or au bandeau 1747 PERPIGNAN. C 2087. GD 346. 16,26 g. Seulement 3.495 exemplaires frappés. Atelier rare et très bel exemplaire de frappe bien régulière et sans stries d'ajustage. TTB+/SUP
Provient de la Vente sur Offres GALERIE NUMISMATIQUE DROUOT du 26 octobre 1979, n°247. Dans l'ouvrage de M. Alain BAILLY intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or", sur les 80 double-louis d'or au bandeau répertoriés pour les 6 années étudiées, il n'en est mentionné que 2 exemplaires de Perpignan.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 6 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Double louis d'or de Béarn au bandeau
imageLOUIS XV (1715-1774). Double louis d'or de Béarn au bandeau 1754 PAU. Petite vaquette sous les écus du revers (= Pau). C -. GD 346a. FD 518a. 16,23 g. Très bel exemplaire, presque superbe et de frappe bien vigoureuse. q.SUP/SUP
Un autre très bel exemplaire du double louis d'or de Béarn au bandeau frappé à PAU en 1757 s'est vendu tout récemment à l'Hôtel Drouot. Catalogué comme "TTB à Superbe" au n°215 de la vente de notre confrère Thierry PARSY du 18 novembre 1999, ce double louis s'est vendu 8.800 Francs plus frais, soit donc près de 10.000 Francs.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Double louis d'or de Béarn au bandeau 1755 PAU. Petite vaquette allant à droite sous les écus du revers (= Pau). C -. GD 346a. FD 518a. 16,24 g. Magnifique spécimen sans stries d'ajustage et de frappe bien vigoureuse avec un superbe portrait en haut relief et un revers de toute beauté. Pièce ayant encore toute sa fraîcheur de frappe et son éclat d'origine. SUP+/FDC
Il s'agit de la variété avec la vaquette de Béarn allant à droite.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or au bandeau
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774). Louis d'or au bandeau 1753 PARIS. C 2088. GD 341. FD 519. 8,15 g. Magnifique spécimen ayant encore toute sa fraîcheur de frappe. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774). Louis d'or au bandeau 1750 PARIS. C 2088. GD 341. FD 519. 8,16 g. Infimes stries de surface à l'avers. Magnifique spécimen de frappe exceptionnellement vigoureuse. SUP/FDC

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or au bandeau 1753 PARIS. C 2088. GD 341. FD 519. 8,10 g. Jolie pièce de frappe vigoureuse et régulère, sans stries d'ajustage. TTB+/SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Louis d'or au bandeau 1752 PARIS. C 2088. GD 341. FD 519. 8,17 g. Quelques stries infimes. Gravure très fine, qualité de frappe remarquable, splendide portrait en haut relief et le listel perlé bien complet des deux côtés. Spécimen de toute beauté ayant encore tout son brillant d'origine. SPLENDIDE
Pièce d'une qualité de frappe tout à fait exceptionnelle.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Louis d'or de Béarn au bandeau 1767 PAU. Petite vaquette allant à gauche sous les écus du revers (= Pau). C -. GD 341a. FD 519a. 8,11 g. Très bel exemplaire de frappe vigoureuse et pièce n'ayant pas circulé, donc se trouvant encore à peu près dans l'état où elle est sorti de l'atelier. Rare pour le Béarn et très rare en aussi bel état. SUPERBE
Contrairement à ce que font croire les cotations données par certains répertoires récents, le louis de Béarn au bandeau est beaucoup plus rare que le double louis au même type. D'ailleurs dans ses statistiques publiées sous le titre "Millésimes des Monnaies Françaises en Or" et qui portent sur 6 ans de catalogues de vente, M. Alain BAILLY n'en a répertorié que 3 contre 18 doubles louis au même type. Dans nos propres statistiques, portant sur un beaucoup plus grand nombre d'années, nous n'en avons répertorié, tous états de conservation rassemblés, que 8 pour 41 doubles louis au même type. Il est donc exceptionnel d'en trouver, comme ici, un très bel exemplaire. Dans la 3ème édition du "GADOURY" sur les monnaies royales françaises, notre ami Francesco PASTRONE a déjà corrigé beaucoup d'imperfections des précédentes éditions, ce dont nous le félicitons, et nous sommes certains qu'il saura tenir compte des informations données ci dessus dans la suivante.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Louis d'or au bandeau 1742 LILLE. C 2088. GD 341. FD 519. 8,17 g. Frappe bien vigoureuse, excellent portrait et splendide revers. Magnifique spécimen. SUP/SUP+

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 6 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Demi louis d'or au bandeau
imageLOUIS XV (1715-1774) Demi-louis d'or au bandeau 1753 REIMS. C 2089. GD 330 (seulement 3.735 exemplaires frappés). FD 520. 4,06 g. Très jolie pièce, type rare et atelier très rare. q.SUP/SUP

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Ecu au bandeau
imageLOUIS XV (1715-1774) Écu au bandeau 1740 PARIS. C 2122. GD 322. FD 557. S 22. 29,25 g. Première année de frappe. Millésime rare et magnifique exemplaire de frappe vigoureuse et particulièrement soignée. SUPERBE
Ce superbe écu au bandeau n'est pas l'essai du type mais un magnifique exemplaire de la pré-série de frappe particulièrement soignée fabriquée, pour complaire au roi, en 1740 dans le seul atelier de Paris, donc avant l'arrêt du Conseil du 14 mars 1741 et l'arrêt d'enregistrement de la Cour des Monnaies du 24 mars 1741. En revanche, nous pensons que le splendide exemplaire à ce même millésime adjugé 37.500 Francs plus frais au n°482 de la vente VINCHON du 27 octobre 2000 devait être l'essai plutôt qu'un exemplaire de la pré-série.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Ecu au bandeau 1760 LILLE. C 2122. GD 322. FD 557. 29,52 g. Sauf minuscule coup en bordure de listel au revers, un magnifique exemplaire de frappe bien vigoureuse et ayant encore tout son éclat d'origine. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Ecu au bandeau 1769 LYON. C 2122. GD 322. 29,13 g. Sauf quelques stries d'ajustage du flan au centre du revers, un très bel exemplaire, cette pièce n'ayant pas circulé mais ayant été frappée avec des coins déjà un peu usés. q.SUP/TTB+

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Ecu au bandeau 1762 LILLE. C 2122. GD 322. 29,28 g. Jolie pièce fabriquée avec des coins ayant déjà servi mais de frappe soignée, bien régulière et sans stries d'ajustage. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 3 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Demi-écu au bandeau
imageLOUIS XV (1715-1774) Demi-écu au bandeau 1745 LYON. C 2125. GD 314. FD 558. 14,67 g. Gravure très fine, frappe bien vigoureuse et pièce ayant encore toute sa fraîcheur de frappe. Spécimen de toute beauté, pratiquement à fleur de coin. SPLENDIDE
Nettement plus rare que l'écu au même type et se trouve difficilement en très bel état. L'exemplaire présenté ci-dessus est d'une qualité tout à fait exceptionnelle.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Demi-écu au bandeau 1741 PARIS. C 2125. GD 314. FD 558. 14,65 g. Spécimen de toute beauté, d'une frappe exceptionnellement soignée sur flan décrit à tort comme "bruni" alors qu'il s'agit en fait d'un flan miroir. SUP à FDC
La qualité tout à fait exceptionnelle de cette pièce, la finesse de sa gravure, le soin apporté à sa frappe bien vigoureuse, son listel perlé bien complet, enfin l'aspect miroir du flan amènent à considérer qu'il s'agit d'un exemplaire de la pré-série de 1741 (première année de frappe). Parfois décrite, à notre avis à tort, comme essai du type, ce demi-écu de 1741 est extrêmement rare en aussi bel état car il semble que la plupart des pièces de cette pré-série aient été par la suite mises en circulation.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/12 sols ou 1/10ème d'écu au bandeau
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774). 12 sols ou 1/10ème d'écu au bandeau 1749 PARIS. C 2127. GD 292. FD 560. Se trouve rarement en aussi bel état. SUPERBE

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Double louis d'or à la vieille tête
imageLOUIS XV (1715-1774). Double louis d'or à la vieille tête 1774 LILLE. C 2090. GD 347. 16,25 g. Pailles infimes. Rare pour le type et encore plus pour le millésime. De surcroît, une très jolie pièce, cet exemplaire étant sain et sans stries d'ajustage. SUPERBE
Manque à ce millésime (1774 W) aussi bien dans nos propres statistiques que dans celles, plus récentes, dressées sur une nouvelle période de 6 ans (1992-1998) par M. Alain BAILLY dans son ouvrage intitulé "Millésimes des Monnaies Françaises en or".

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Louis d'or à la vieille tête
image
Cliquez pour agrandir
LOUIS XV (1715-1774). Louis d'or à la vieille tête 1771 PARIS. C 2091. GD 342. 8,13 g. Rare et très jolie pièce avec un excellent portrait. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Louis d'or à la vieille tête 1771 PARIS. C 2091. GD 342. 8,12 g. 1ère année d'émission et seul atelier à ce millésime. Rare et magnifique exemplaire de frappe bien vigoureuse avec un splendide portrait en haut relief. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 1 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Ecu à la vieille tête
imageLOUIS XV (1715-1774). Ecu à la vieille tête 1774 BAYONNE. C 2129. GD 323. JD 1685. 29,05 g. Splendide portrait avec tout le détail de la chevelure. Conservation exceptionnelle. Très rare en cet état. SUPERBE
Pièce se trouvant encore à peu près dans l'état où elle a du sortir de l'atelier.

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774). Ecu à la vieille tête 1772 PERPIGNAN. C 2129. GD 323. Quelques légères stries, surtout à l'avers mais, dans l'ensemble, bel exemplaire de flan large et millésime rare. TTB+/q.SUP
Dans la 2ème édition de son répertoire des monnaies royales françaises, M. DROULERS indique "Peu" pour la quantité frappée en 1772 à Perpignan

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Ecu à la vieille tête 1772 BAYONNE. C 2129. GD 323. JD 1685. 29,30 g. Sauf quelques infimes stries d'ajustage à l'avers qui ne nuisent pas à l'esthétique d'ensemble, un superbe exemplaire ayant encore sa fraîcheur de frappe, donc se trouvant dans l'état où il est sorti de l'atelier. Rare en aussi bel état. SUPERBE

© InfoMonnaies.com
imageLOUIS XV (1715-1774) Ecu à la vieille tête 1772 LYON. C 2129. GD 323. 29,30 g. Sauf quelques stries d'ajustage du flan, un très bel exemplaire, le portrait étant bien venu à la frappe et la pièce, n'ayant pas circulé, se trouvant donc à peu près dans l'état où elle est sortie de l'atelier. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 4 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Demi-écu à la vieille tête
imageLOUIS XV (1715-1774). Demi-écu à la vieille tête 1771 PARIS. C 2131. GD 315. 14,51 g. Première année de frappe et très peu de pièces émises. Exemplaire de frappe bien régulière et plaisant, bien qu'ayant visiblement circulé. Rare pour le type et extrêmement rare pour ce millésime. TTB
Infiniment plus rare que l'écu au même type et, assez curieusement, la plupart des exemplaires subsistant sont de Nantes et non de Paris. Quant au millésime 1771, première année de frappe, il n'existe que pour Paris et nous n'en avions répertorié aucun exemplaire dans nos statistiques.

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Cinquième d'écu à la vieille tête
imageLOUIS XV (1715-1774). Cinquième d'écu à la vieille tête de Béarn 1773 PAU, ou 24 sols. C - (cf.2132var). GD 300a. 5,86 g. Seulement 9.083 exemplaires frappés. Très rare pour le Béarn et magnifique exemplaire, de surcroît agréablement patiné. SPLENDIDE

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Liard à la vieille tête
imageLOUIS XV (1715-1774) Liard à la vieille tête 1768 PARIS. C 2149. GD 272. Très bel exemplaire, presque superbe. q.SUP

© InfoMonnaies.com

Monnaie/Royale Française/Capétienne/LOUIS XV (1715-1774)/Médailles
imageLOUIS XV (1715-1774). REUNION DE LA CORSE A LA FRANCE en 1770. Grande médaille en bronze. Tête laurée de Louis XV à dr. R/ La France s'avançant sur la terre de Corse. Elle tient un écusson à tête de Maure dont elle a arraché le bandeau. A droite, trophée d'armes. A gauche, des fruits, une gerbe, une ancre, un globe terrestre. Au fond, des hommes travaillant la terre et des navires sur la mer. Au-dessus, soleil rayonnant orné de 3 fleurs de lis. A l'exergue, légende latine signifiant : "La consulte de Corse dédie, voue et consacre cette médaille en 1770." Œuvre de ROETTIERS. 64,4 mm. Trace de bélière sur tranche au dessus de l'effigie. Très beau spécimen, presque superbe et agréablement patiné, de cette rare et intéressante médaille relative à l'histoire de la Corse. TTB à SUP

© InfoMonnaies.com


Infos Légales  |  Charte de confidentialité  |  Partenaires  |  Indépendance
Un développement spécifique Epromat © 1998-2020